Lien FB
diaporama intro1
diaporama intro2
diaporama intro3
diaporama intro4
diaporama intro5
diaporama intro6
diaporama intro7
diaporama intro8
diaporama intro9
diaporama intro10
Un service de garde est organisé les Dimanches et jours fériés par le Conseil de l'Ordre Départemental des Chirurgiens-Dentistes (01 43 37 51 00). Vous trouverez les coordonnées du Chirurgien-Dentiste de garde dans votre quotidien régional ou en téléphonant au commissariat ou à la gendarmerie de votre ville. En cas d'urgence, vous pouvez aussi composer le 15 ou vous rendre au service des urgences dentaires de l'Hôpital de la Pitié Salpétrière (47 Bd de l'Hôpital - 75013 Paris).
Les informations fournies sur le site https://dr-benichou-bernard.chirurgiens-dentistes.fr sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation qui existe entre le patient (ou le visiteur de ce site) et son professionnel de santé.
page suivante ► Vous êtes ici :
 home > Dossiers thématiques > Conseils aux patients

[ Conseils aux patients ]
conseils, patients, Chirurgien-Dentiste, acte, soin, avant, après, séance, chirurgie, précautions



entete page

Cette page regroupe, pêle-mêle, une liste de conseils de bon sens et d'informations utiles, qui ne remplacent en aucun cas les recommandations personnalisées qu'un praticien peut fournir à son patient. Des règles générales peuvent être appliquées, mais dans certains cas, mieux vaudra se référer directement au professionnel.

► Avant toute visite chez le Dentiste

Choisissez des vêtements confortables et évitez cravate ou col de chemise trop serrés. En effet, en cas de malaise ce sont des éléments perturbateurs pour le praticien, qui cherchera à vous donner les premiers soins d'urgence. Par ailleurs, une tenue décontractée vous permettra de bénéficier de plus de confort pendant l'acte dentaire, ce qui est appréciable.

Si une anesthésie locale est envisagée ou probable, il faut à tout prix éviter d'être à jeûn pour ne pas prendre le risque d'être victime d'un malaise de type hypoglycémique.

Évitez toute prise d'Aspirine. Certaines interventions pratiquées au cabinet dentaire entraînent des saignements et il ne s'agirait pas que ces saignements se prolongent anormalement à cause d'un médicament ayant la propriété de fluidifier le sang.

Si un traitement préalable vous a été prescrit, n'oubliez pas de le prendre. Certaines interventions nécessitent impérativement une prémédication et si elle n'est pas suivie à la lettre, il faut s'attendre à des complications d'ordre local ou général, parfois très graves. Les médicaments les plus prescrits dans ce contexte sont les antibiotiques, les anti-inflammatoires et les anxiolytiques.

A l'inverse, si l'un de vos médicaments habituels doit être interrompu sur recommandation médicale, il faut veiller à respecter scrupuleusement cette consigne. C'est le cas notamment des anticoagulants qui sont habituellement stoppés, dans certaines situations spécifiques, sur recommandation expresse du médecin traitant, avant toute intervention chirurgicale, même bénigne.

Arrangez vous à ne pratiquer aucun sport dans l'heure qui précède et à ne pas arriver au cabinet en courant, pour ne pas démarrer la séance avec une tension artérielle élevée.

Répertoriez tous vos antécédents médicaux ainsi que la liste des médicaments que vous prenez, car la plupart du temps vous devrez rédiger un questionnaire médical lors de votre première visite.

Si vous disposez d'anciennes radiographies dentaires, pensez à les amener : elles pourront être d'une aide précieuse au diagnostic.


► Après toute intervention chirurgicale (implants, chirurgie parodontale) ou toute extraction dentaire

Évitez tout aliment ou boisson chaude pendant au moins 24 heures, la chaleur ayant tendance à faire saigner. Privilégiez la nourriture froide, voire glacée. Pour la même raison évitez toute exposition au soleil et ne couvrez en aucun cas le visage avec une cagoule ou une écharpe, comme le montrent certains anciens clichés caricaturaux de patients sortant de chez leur Dentiste.

Ne mettez pas la langue au contact de la zone concernée par l'intervention.

Si une compresse a été mise en place par le Chirurgien-Dentiste, exercez sur elle une pression constante en fermant la bouche énergiquement et ne la retirez pas avant une demi-heure - c'est le délai minimum pour obtenir un caillot sanguin fiable. La compression est, parmi tous les moyens à notre disposition, la meilleure attitude pour stopper saignements et hémorragies.

Si vous êtes fumeur, retardez autant que possible la prochaine cigarette.


Ne pratiquez aucun sport dans les heures qui suivent.

Ne faites aucun bain de bouche pendant 24 heures et faites un minimum de remous lors des rinçages qui suivront vos prochains brossages de dents.

Suivez bien les prescriptions médicamenteuses, qui ont pour but de lutter contre les éventuelles infections, inflammations et douleurs post-opératoires.

Certaines interventions profondes, touchant à l'os notamment, entraînent fréquemment un gonflement assez impressionnant de la joue pouvant durer plusieurs jours - c'est le cas, par exemple, des extractions de dents incluses. Outre le traitement médicamenteux, il peut être intéressant d'appliquer sur la joue une serviette éponge chargée de glace. Cela aura pour conséquence de lutter encore plus efficacement contre l'inflammation responsable de ces symptômes.

Au cas où des saignements réapparaîtraient plusieurs heures après l'intervention, appliquez de nouvelles compresses sur la zone concernée, mais n'utilisez jamais de coton : lorsque vous retirerez le coton, ses fibres emporteront le caillot avec lui et les saignements reprendront.


► Après une anesthésie locale

Alimentez vous et hydratez vous dès que possible, car l'organisme a été plus ou moins mis à contribution. Faites juste attention à la température des aliments, car en perdant toute sensibilité, vous pourriez vous brûler accidentellement sans le savoir.

Veillez à ne pas vous mordre accidentellement les lèvres, la langue ou les joues. Sur le moment, vous ne sentirez rien, mais au réveil de l'anesthésie, des lésions profondes et douloureuses pourront voir le jour.

Si le point d'injection est douloureux pendant quelques heures à quelques jours, ne vous en étonnez pas. Il s'agit probablement d'un petit hématome sans conséquences, lié à la pénétration de l'aiguille dans la muqueuse. La prise d'antalgiques est recommandée si les douleurs sont persistantes.


► Après un traitement de blanchiment

Avec les dernières générations de produits de blanchiment dentaire, il est exceptionnel d'observer des réactions d'hypersensibilité dentaire suite à l'intervention. Si cela se produit, il est tout simplement recommandé de prendre des antalgiques pour lutter contre ces désagréments transitoires.

Évitez, pendant 48 heures, toute boisson ou aliment fortement coloré, surtout à prédominance rouge (fruits rouges, viandes rouges, vin rouge, etc.). Les femmes devront également se passer de rouge à lèvre pendant cette période.

Entretenez bien vos dents et employez régulièrement des dentifrices blanchissants, permettant de limiter l'infiltration de l'émail par les colorants alimentaires au fil du temps.


► Après une dévitalisation

Des douleurs peuvent apparaître au niveau d'une dent récemment dévitalisée. Habituellement, elles ne durent que 3 à 4 jours et se manifestent lorsque la dent dévitalisée entre en contact avec la dent antagoniste et parfois même avec la langue. Ces douleurs n'ont rien d'inquiétant ; elles résultent d'une inflammation transitoire du desmodonte, que l'on appelle desmodontite, et sont directement liées au traitement lui-même, même s'il a été parfaitement réalisé. La prise d'antalgiques est recommandée pour accompagner cette courte période dans les meilleures conditions.

Il arrive que le pansement provisoire qui a permis de refermer la dent après la dévitalisation, qui est, par nature, assez friable, se désagrège partiellement. Dans ce cas, les bords tranchants de la dent peuvent blesser langue, joue ou lèvres et il est urgent de prendre rendez-vous pour remédier à ce problème.

Une dent dévitalisée se fragilise avec le temps et son risque de fracture est latent. Si une fracture se produit et qu'elle est profonde, l'extraction de cette dent devient inévitable. Pour éviter cette triste fin, il est urgent de la protéger préventivement par une couronne, sachant qu'aucun signal annonciateur ne vous préviendra : une dent peut se fracturer dans la semaine qui suit la dévitalisation, comme plusieurs années plus tard !


► Après la pose d'une couronne, d'un bridge ou d'un inlay

Ces éléments prothétiques sont fixés sur les dents au moyen de colles ou ciments de scellement. Afin de permettre la meilleure qualité de collage, il est recommandé de maintenir les dents serrées pendant au minimum 15 minutes après la séance de pose.

Même si toutes les précautions d'usage ont été prises, il n'est pas rare de constater une gêne, pouvant aller jusqu'à plusieurs jours, suite à la pose de ces pièces prothétiques. Elles sont souvent ressenties comme des corps étrangers car le cerveau n'a pas encore eu le temps de les "adopter". Au cas où la gêne viendrait à persister, il faut reprendre contact avec son praticien qui pourra, la plupart du temps, y remédier par une intervention rapide.

Encore plus que pour les dents naturelles, le respect des règles d'hygiène bucco-dentaire est indispensable pour éviter l'apparition de problèmes (descellement prématuré, dégradation de la dent sous-jacente, affection parodontale autour de la dent).

Gardez à l'esprit que les prothèses fixes, si bien réalisées soient elles, ne se comporteront jamais comme des dents naturelles. Quelques règles de bon sens s'appliquent pour prolonger au maximum la durée de vie de ces prothèses : évitez de les utiliser dans des conditions extrêmes (aliments trop durs ou trop collants), évitez de mordre des objets (ex : stylos) ou de vous ronger les ongles.

En cas de mobilité anormale ou de descellement, il faut idéalement prendre un rendez-vous en urgence, afin de ne pas laisser s'aggraver la situation.


► Après la pose d'un appareil amovible

Les heures et les jours qui suivent la pose d'une prothèse amovible, qu'elle soit partielle ou complète, peuvent être difficiles à vivre, car à l'inverse des prothèses fixes, celle-ci prend appui sur des tissus mous (gencives, palais) et la moindre pression excessive peut engendrer un sentiment d'inconfort, voire des blessures superficielles mais souvent très douloureuses. Il faut se montrer patient quelques jours pour voir si cet inconfort à tendance à se corriger de lui-même ; dans le cas contraire, il faut consulter son praticien afin qu'il procède à des retouches.

Nettoyez énergiquement la prothèse avec du dentifrice et une brosse à dents. De temps en temps, vous pourrez utiliser une solution antiseptique vendue en pharmacie.

Gardez la prothèse le plus longtemps possible en bouche, y compris la nuit : les pressions exercées par cette dernière sur l'os maxillaire le maintiennent en éveil et empêchent une fonte prématurée.

Ne sollicitez pas votre prothèse avec des aliments trop durs, car la résine qui la compose totalement ou partiellement est un matériau qui présente ses limites d'un point de vue résistance mécanique.

Pensez à faire contrôler régulièrement la stabilité de votre prothèse amovible pour éviter blessures et inconfort à la mastication. Au bout de 3 à 4 ans un "rebasage" peut être nécessaire pour retrouver une stabilité correcte. Après 8 à 10 ans, il faudra envisager la réalisation d'une nouvelle prothèse, car elle ne sera plus adaptée aux tissus de soutien, qui anatomiquement, auront subi d'importantes transformations.


► Après un traitement parodontal profond

En fonction de la technique utilisée (chirurgie ou traitement au Laser), les suites post-opéatoires peuvent être différentes. Dans tous les cas, une inflammation passagère et des douleurs sont fréquemment observées. Outre la prise d'antalgiques, il faut prendre certaines précautions pendant les jours qui suivent ce traitement et notamment : écarter toute alimentation chaude et procéder à des brossages de dents délicats. Certains aliments sont à éviter ; c'est le cas par exemple des agrumes, du vinaigre, des épices, etc.

Le traitement d'entretien est probablement aussi important que le soin délivré par le Chirurgien Dentiste. Des mesures d'hygiène quotidiennes s'imposent pour éviter de laisser la maladie parodontale progresser à nouveau. Fil dentaire, hydropulseur, brossette inter-dentaire, pâte composée d'un mélange bicarbonate + eau oxygénée 10 volumes, sont autant de moyens complémentaires au brossage traditionnel, vous permettant de bénéficier pleinement des bienfaits de l'intervention que vous aurez subie.


► Après une injection d'acide hyaluronique

Des signes secondaires légers comme ecchymoses, hématomes, rougeurs, sensations de gonflement peuvent apparaître. Pour limiter au maximum leurs effets, il est recommandé d'éviter, pendant les 2 semaines qui suivent l'injection, toute exposition au soleil ou à la chaleur (ex : sauna, hammam). De même, tout massage des zones traitées est proscrit pendant 24 heures. Vous pouvez utiliser un "cold patch", qui par son action réfrigérante, luttera contre l'inflammation des tissus.

Ne vous impatientez pas ! Il n'est pas rare d'attendre jusqu'à 15 jours pour observer le résultat d'une telle intervention. Ceci dit, elle n'est absolument pas handicapante et n'entraîne aucun préjudice d'ordre esthétique ; vous pouvez donc reprendre vos activités courantes juste à la sortie de la séance.

Ne cherchez pas à renouveler les injections d'acide hyaluronique avant au moins 6 mois au niveau des zones déjà traitées : c'est le temps habituel de résorption des gels les moins réticulés.

Au cas où de légères imperfections cutanées affecteraient le résultat final, sachez que le caractère résorbable de ces produits constitue un excellent garde-fou contre les préjudices esthétiques définitifs, ce qui n'est pas le cas des produits non résorbables.



» Nuage des principaux mots clés présents sur ce site


Site conçu et développé par le Dr Bernard BÉNICHOU - Copyright ©2017 - (+33) 1 53 59 73 73
15 Ave de La Bourdonnais - 75007 PARIS (FRANCE)


Dernière mise à jour : 16/11/2017

Mentions légales Plan du site