Esthétique du sourire

diaporama1
diaporama2
diaporama3
diaporama4
diaporama5
diaporama6
diaporama7
diaporama8
diaporama9
diaporama10
Dr Bernard BÉNICHOU
Entête du siteAccès page d'accueil
Elena
AccueilCabinet du Dr BÉNICHOUPlan d'accèsFAQQuizzPour vous détendre HonorairesContact
entête du site pour mobiles

Page suivante
Un service de garde est organisé les Dimanches et jours fériés par le Conseil de l'Ordre Départemental des Chirurgiens-Dentistes (01 43 37 51 00).
Vous trouverez les coordonnées du Chirurgien-Dentiste de garde dans votre quotidien régional ou en téléphonant au commissariat ou à la gendarmerie de votre ville.
En cas d'urgence, vous pouvez aussi composer le 15 ou vous rendre au service des urgences dentaires de l'Hôpital de la Pitié Salpétrière (47 Bd de l'Hôpital - 75013 Paris).

Les informations fournies sur ce site sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation qui existe entre le patient (ou le visiteur de ce site) et son professionnel de santé.

0000





bouton ouverture/fermeture du menu
entête page accueil

Le meilleur Chirurgien-Dentiste ?

rideau gauche coulissant rideau droit coulissant
*** INFO CORONAVIRUS ***
Le cabinet dentaire restera ouvert durant la période de confinement, avec les horaires habituels, en respectant un niveau de sécurisation maximal, adapté à la situation du moment.

Plus d'informations ici

Vous recherchez "le meilleur" Chirurgien-Dentiste ?

C'est une démarche tout-à-fait louable et compréhensible mais est-elle bien réaliste ?

Cette page va démontrer qu'une telle recherche constitue un total non-sens, au risque d'en décevoir certains.

Rappel : l'expression "Le meilleur" est un superlatif relatif de supériorité de l'adjectif "bon". Cette expression est donc le résultat direct d'une comparaison.

Où réside le non-sens d'une telle demande ?

meilleur dentiste

  • Pour pouvoir déclarer un Chirurgien-Dentiste (ou tout autre professionnel) comme étant "le meilleur", encore faut-il qu'une autorité officielle reconnue pour être en capacité de juger de la qualité des soins dentaires se penche sur les quelques 42.000 praticiens recensés par le Conseil de l'Ordre et établisse une sorte de classement de l'ensemble de ces praticiens, sur la totalité des actes thérapeutiques dispensés au cabinet dentaire. Comme vous l'imaginez, il s'agit là d'une hypothèse complètement fantaisiste à bien des égards, pour ne pas dire farfelue.
  • Par ailleurs, "le meilleur" dans quel domaine ?
    • La qualité des soins ?
    • L'accueil ?
    • La richesse du plateau technique ?
    • La décoration des locaux ?
    • L'écoute ?
    • Le professionnalisme du personnel ?
    • L'absence de douleurs ?
    • La disponibilité ?
    • Les tarifs pratiqués ?
    • Etc.
  • "Le meilleur" pour qui ?
    • Le patient enfant, jeune adulte, adulte d'âge mur, adulte âgé ?
    • Le patient qui présente un excellent état dentaire, le patient qui rencontre des problèmes dentaires occasionnels, le patient qui a régulièrement des problèmes dentaires ?
    • Le patient souffrant de stomatophobie ou le patient qui n'a aucune appréhension des soins dentaires ?
    • Etc.
  • "Le meilleur" pour quel type de soins ?
    • Les actes esthétiques ?
    • Les prothèses fixes ?
    • Les prothèses mobiles ?
    • Les implants ?
    • Les traitements occlusaux ?
    • Les soins parodontaux ?
    • Les traitements endodontiques ?
    • Les actes chirurgicaux ?
    • Etc.

La liste pourrait être encore plus longue, mais ces seules questions suffisent pour bien comprendre que la quête du "meilleur" Chirurgien-Dentiste est totalement utopique et même contre-productive.

Principaux critères sur lesquels peuvent être jugés les Chirurgiens-Dentistes par leurs patients

Puisque la quête du "meilleur Chirurgien-Dentiste" est illusoire, cette quête peut se contenter de porter sur le choix d'un "bon", d'un "très bon", voire d'un "excellent" Chirurgien-Dentiste. Une telle démarche, qui serait plus logique, repose habituellement sur des critères communs à toutes les professions, ainsi que sur des critères spécifiques aux professionnels de l'Art Dentaire, tout en sachant que ces critères n'ont pas tous la même importance selon les individus. En voici une liste non exhaustive, dans un ordre aléatoire :

  • Situation du cabinet par rapport à son domicile/son lieu de travail.
  • Qualité de l'accueil.
  • Délai pour l'octroi d'un rendez-vous.
  • Degré d'écoute.
  • Temps réservé pour chaque rendez-vous.
  • Convivialité des locaux.
  • Absence de douleurs durant les soins.
  • Equipement de la salle d'attente (magazines, TV).
  • Pérennité des soins effectués.
  • Propreté des locaux.
  • Pays d'origine de la fabrication des prothèses.
  • Niveau de réactivité après l'envoi d'un email ou d'un message téléphonique sur répondeur.
  • Avis favorables/défavorables d'autres patients du cabinet sur les réseaux sociaux.
  • Rendu esthétique des soins effectués sur les dents visibles notamment.
  • Qualité de la communication.
  • Tarifs des honoraires libres.
  • Utilisation des nouvelles technologies.
  • Horaires des rendez-vous respectés à 10 ou 15 minutes près.
  • Emploi d'un masque et de gants durant les interventions.
  • Professionnalisme et empathie du personnel.
  • Plateau technique inspirant confiance.
  • Moyens employés pour réduire le stress (parfums d'ambiance, musique, diaporamas, vidéos).
  • Explications claires et détaillées d'un plan de traitement.
  • Respect du montant des honoraires inscrit sur le devis.
  • Etc.

Profil type du patient idéal

Par analogie, et, bien que ce chapitre sorte un peu du sujet, il peut paraître intéressant de connaître les critères qui définissent habituellement le patient parfait pour un Chirurgien-Dentiste :

  • Strict respect des horaires de rendez-vous, pour éviter de bousculer totalement le planning de la journée.
  • Annulation d'un rendez-vous au moins 48 heures à l'avance, afin de proposer ce rendez-vous à un autre patient.
  • Fidélité.
  • Renonciation à toute tentative de négociation portant sur les montants d'honoraires : d'une part, ces derniers sont encadrés, pour la majorité d'entre eux ; d'autre part, la profession de Chirurgien-Dentiste ne peut être assimilée à une profession commerciale.
  • Reconnaissance verbale lorsqu'une intervention délicate est couronnée de succès.
  • Règlement des prestations dans des délais raisonnables, le Chirurgien-Dentiste n'ayant pas pour vocation à se substituer aux banques.
  • Ne pas obliger le praticien à tricher sur les écritures pour obtenir des remboursements sur des actes non remboursables.
  • Ne pas imposer au praticien un acte incompatible avec la situation clinique ou avec son éthique professionnelle (Ex : extraction d'une dent qui peut être conservée. Ex : collage d'un diamant sur une dent).

 


 Plan du site        Mentions légales

Site conçu et développé par le Dr Bernard BÉNICHOU - Copyright ©2020
15 Avenue de La Bourdonnais - 75007 PARIS (FRANCE)
Téléphone : (+33) 1 53 59 73 73 - Fax : (+33) 1 53 59 73 70


Dernière mise à jour : 29/10/2020

0