Esthétique du sourire

diaporama1
diaporama2
diaporama3
diaporama4
diaporama5
diaporama6
diaporama7
diaporama8
diaporama9
diaporama10
Dr Bernard BÉNICHOU
Entête du siteAccès page d'accueil
Elena
AccueilCabinet du Dr BÉNICHOUPlan d'accèsFAQQuizzPour vous détendre HonorairesContact
entête du site pour mobiles

Page suivante
Un service de garde est organisé les Dimanches et jours fériés par le Conseil de l'Ordre Départemental des Chirurgiens-Dentistes (01 43 37 51 00).
Vous trouverez les coordonnées du Chirurgien-Dentiste de garde dans votre quotidien régional ou en téléphonant au commissariat ou à la gendarmerie de votre ville.
En cas d'urgence, vous pouvez aussi composer le 15 ou vous rendre au service des urgences dentaires de l'Hôpital de la Pitié Salpétrière (47 Bd de l'Hôpital - 75013 Paris).

Les informations fournies sur ce site sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation qui existe entre le patient (ou le visiteur de ce site) et son professionnel de santé.

0000





bouton ouverture/fermeture du menu
Entête de la page

Traumatologie

rideau gauche coulissant rideau droit coulissant
*** INFO CORONAVIRUS ***
Dans le but d'éviter tout déplacement pouvant présenter un potentiel danger, le Conseil Départemental de l'Ordre des Chirurgiens-Dentistes de Paris a mis en place un système de régulation permettant de traiter les véritables urgences dentaires, les autres soins devant être désormais reportés à une date ultérieure. Afin de vérifier si vous êtes éligible ou non pour bénéficier d'un soin d'urgence chez un praticien de garde, vous pouvez nous contacter par email sur dr.benichou@orange.fr. La réouverture du cabinet n'interviendra qu'après accord des autorités.


Elle constitue un motif moyennement fréquent de visite dans un cabinet privé et se résume principalement aux accidents de cour de récréation et aux fractures de dents dévitalisées, les personnes victimes d'un accident de circulation étant plutôt adressées en secteur hospitalier.

S'agissant d'enfants, ce sont les incisives et les canines qui sont les principales concernées par cette traumatologie, car les plus exposées aux chocs du fait de leur localisation. Ces accidents se manifestent soit par des fractures dentaires, soit par des déplacements dentaires, soit encore par des expulsions dentaires, ainsi que par des lésions des tissus mous (lèvres, gencives, joues).

de leur localisation

Cas des enfants victimes d'un accident de cour de récréation

Dans le cas d'une fracture dentaire, le praticien cherche, dans la mesure du possible, à conserver la dent vivante et à la reconstituer avec des techniques d'obturation modernes.

Quand la fracture est trop proche de la pulpe, il est dans l'obligation de dévitaliser la dent et de remettre à plus tard sa reconstitution définitive.

Enfin, lorsque la fracture intéresse la racine, le soin consiste le plus souvent à extraire la dent.

Dans le cas de déplacement d'une dent, le praticien tentera de réduire ce déplacement et posera une contention de plusieurs semaines.

Dans le cas d'une expulsion dentaire, le praticien tentera de réimplanter la dent dans son logement, si elle est intacte, et de la maintenir en place quelques semaines, en prenant appui sur les dents voisines. Cette intervention n'est pas toujours couronnée de succès : elle dépend étroitement du temps mis entre l'accident et la visite chez le Chirurgien-Dentiste et des conditions de conservation de la dent. Une dent asséchée n'est PAS réimplantable. Il faut absolument la conserver dans un milieu humide tel que le sérum physiologique ou le lait stérilisé.

Si des lésions des tissus mous font partie du tableau clinique, une antisepsie locale et quelques points de sutures sont souvent la règle.

Traumatologie - traitement de 1ère intention

Cas des dents dévitalisées fracturées

Nous l'avons vu dans un précédent chapitre, une dent dévitalisée présente une fragilité liée à l'absence de circulation de fluides en son sein. Elle est sèche et cassante et le moindre aliment un peu dur peut entraîner sa fracture.

Lorsque la fracture est horizontale et qu'elle ne concerne pas la racine, il y a moyen de corriger les dégâts engendrés par le traumatisme en envisageant la pose d'une couronne.

Lorsque la fracture est horizontale et qu'elle intresse la racine ou qu'elle est verticale, le pronostic est beaucoup plus inquiétant et le traitement consiste le plus souvent à extraire la dent.

 


 Plan du site        Mentions légales

Site conçu et développé par le Dr Bernard BÉNICHOU - Copyright ©2020
15 Avenue de La Bourdonnais - 75007 PARIS (FRANCE)
Téléphone : (+33) 1 53 59 73 73 - Fax : (+33) 1 53 59 73 70


Dernière mise à jour : 07/03/2020

0