Esthétique du sourire

diaporama1
diaporama2
diaporama3
diaporama4
diaporama5
diaporama6
diaporama7
diaporama8
diaporama9
diaporama10
Dr Bernard BÉNICHOU
Entête du siteAccès page d'accueil
Elena
AccueilCabinet du Dr BÉNICHOUPlan d'accèsFAQQuizzPour vous détendre HonorairesContact
entête du site pour mobiles

Page suivante
Un service de garde est organisé les Dimanches et jours fériés par le Conseil de l'Ordre Départemental des Chirurgiens-Dentistes (01 43 37 51 00).
Vous trouverez les coordonnées du Chirurgien-Dentiste de garde dans votre quotidien régional ou en téléphonant au commissariat ou à la gendarmerie de votre ville.
En cas d'urgence, vous pouvez aussi composer le 15 ou vous rendre au service des urgences dentaires de l'Hôpital de la Pitié Salpétrière (47 Bd de l'Hôpital - 75013 Paris).

Les informations fournies sur ce site sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation qui existe entre le patient (ou le visiteur de ce site) et son professionnel de santé.

0000





bouton ouverture/fermeture du menu
entête page accueil

Carie et ses conséquences

rideau gauche coulissant rideau droit coulissant
*** INFO CORONAVIRUS ***
Le cabinet dentaire a repris une activité normale, avec les horaires habituels et un niveau de sécurisation adapté à la période post-confinement.

Plus d'informations ici

La douleur dentaire est probablement la cause la plus fréquente d'une prise de rendez-vous chez le Chirurgien Dentiste. Les douleurs d'origine dentaire sont réputées être parmi les plus insupportables qui soient. Il s'agit, bien souvent, d'un signal d'alarme qui fait prendre conscience de la nécessité de consulter rapidement, mais dans certains cas, il s'agit d'une véritable urgence médicale pouvant présenter de graves répercussions sur l'activité quotidienne : impossibilité de poursuivre une activité professionnelle normale, insomnies, impossibilité de s'alimenter, fatigue extrême, souffrances d'exceptionnelle intensité. Les douleurs d'origine dentaire sont, elles-mêmes, la résultante d'une cause sous-jacente, que seul un professionnel pourra déterminer avec précision lors de son diagnostic. La carie et ses conséquences sont une cause non négligeable de ces douleurs.

Facteurs d'apparition de la carie

Les caries dentaires sont la conjonction de trois facteurs concomitants :

La plaque dentaire : Dans la cavité buccale, plus de 60 espèces de bactéries différentes cohabitent. Ce sont elles qui vont participer à la formation de carie1la plaque dentaire. Certaines d'entre elles fabriquent des acides qui peuvent attaquer les tissus minéralisés de la dent et provoquer ainsi l'apparition de caries. L'hygiène bucco-dentaire est donc le meilleur moyen pour lutter contre ce facteur.

Le terrain : Certaines personnes sont plus à même de présenter des caries que d'autres. C'est le cas lorsque l'émail des dents est mince et donc moins résistant aux attaques acides. De la même façon, des dents malpositionnées retiendront plus facilement les aliments et favoriseront la formation de la plaque bactérienne. Il y a peu de moyens pour lutter contre ce facteur, hormis les traitements orthodontiques destinés à obtenir un alignement propice à l'hygiène dentaire.

L'alimentation : Certains aliments sont riches en acides (jus de fruits, sodas) et concourent à fragiliser les dents en déminéralisant leur émail. D'autres, riches en sucres (bonbons, chips, biscuits apéritifs), sont utilisés par les bactéries qui, en les assimilant, se développent puis les transforment en déchets acides responsables de la déminéralisation de l'émail des dents. Le contrôle de l'alimentation est un moyen facile pour lutter contre ce facteur.


En retirant un seul de ces trois facteurs, les conditions nécessaires à l'apparition de caries ne sont plus réunies.


Stades d'évolution de la carie

Le développement d'une carie nécessite du temps et s'effectue en plusieurs étapes :

L'atteinte de l'émail : Les acides d'origine bactérienne en sont les responsables. Ce processus est complètement indolore et ne peut être visualisé que par le Chirurgien-Dentiste lors d'un examen dentaire (clinique ou radiologique). A ce stade, la carie est encore réversible : les composants de la salive carie2peuvent reminéraliser la surface de l'émail.

L'atteinte de la dentine : C'est à ce moment que la dent devient sensible au chaud, au froid, au sucré et aux acides : on parle de douleur provoquée. La dentine étant moins minéralisée que l'émail, sa déminéralisation est plus rapide et donc la carie va s'étendre et progresser plus rapidement en profondeur. Le sondage de la cavité révèle une matière caoutchouteuse caractéristique, typique de la déminéralisation de cette couche. A ce stade, la carie a une forme de poire et peut être traitée par des obturations (composite, céramique), tout en gardant la dent vivante.

L'atteinte de la pulple : C'est le stade bien connu de la "rage de dent". La douleur est violente, spontanée et augmente en position allongée. Le seul traitement possible est alors la dévitalisation. Dans certains cas, néanmoins, il est envisageable, grâce aux récents progrès de la recherche, d'éviter cette dévitalisation en recourant à des produits très spécifiques, qui, tout en régénérant la dentine, constituent un véritable pansement pulpaire définitif (dentine de synthèse bio-active). Si aucun traitement n'est réalisé à ce stade, la pulpe va se nécroser petit à petit, jusqu'à la nécrose totale. La douleur cessera alors, laissant croire, à tort, que tout est rentré dans l'ordre.

L'atteinte des tissus voisins : Les bactéries, qui sont présentes dans l'ensemble de la pulpe, vont progresser vers la pointe de la racine (apex) et atteindre, en la traversant, les tissus environnants (os, desmodonte, gencive). Il se formera ensuite une "infection péri apicale" (granulome, kyste ou abcès), bien plus douloureuse que la fameuse rage de dent. Cette infection pourra ensuite s'étendre aux tissus adjacents et provoquer une "cellulite" (plus connue sous le nom de "chique") ou à l'ensemble de l'organisme via les vaisseaux sanguins et être responsable d'infections distantes (yeux, poumons, coeur, reins, articulations, etc.).


radio carie 1

Aspect radiographique d'une carie de la dentine (zone sombre). A noter la faible atteinte de l'émail comparativement à celle de la dentine.

radio carie 2

Fond de la carie au voisinage immédiat de la pulpe, imposant le plus souvent une dévitalisation immédiate.

radio carie 3

Stade ultime : l'infection périapicale.



La carie et ses conséquences à distance

Outre les dégâts locaux provoqués par les caries sur les dents elles-mêmes, les caries non traitées peuvent avoir des conséquences désastreuses sur l'organisme dans certains cas.



 


 Plan du site        Mentions légales

Site conçu et développé par le Dr Bernard BÉNICHOU - Copyright ©2020
15 Avenue de La Bourdonnais - 75007 PARIS (FRANCE)
Téléphone : (+33) 1 53 59 73 73 - Fax : (+33) 1 53 59 73 70


Dernière mise à jour : 13/05/2020

0